Dépôt légal , DEPOT LEGAL NUMERO 1 LA REVUE GOURMANDE : PLAISIR DE MANGER, BOIRE, REGARDER & PARTAGER
EAN13
9782732476391
ISBN
978-2-7324-7639-1
Éditeur
La Martinière
Date de publication
Collection
CUISINE-GASTRO
Séries
Dépôt légal
Nombre de pages
160
Dimensions
28 x 22 x 1 cm
Poids
478 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Depot Legal Numero 1 La Revue Gourmande : Plaisir De Manger, Boire, Regarder & Partager

De

La Martinière

Cuisine-Gastro

Indisponible

Ce livre est en stock chez 13 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Edito

Il arrive toujours un moment où l'on a le sentiment d'avoir atteint un cap dans sa vie. J'y suis ! Et je me suis dit que l'heure était venue de faire autre chose que des éclairs ! Cela faisait vingt ans que j'avais envie d'ouvrir un lieu où l'on pourrait prendre le temps de s'asseoir pour déguster une cuisine fraîche, décomplexée, préparée avec de bons produits dans un espace ouvert non-stop. J'aime faire plaisir aux gens, qu'ils se sentent bien... C'est toujours ce qui m'a motivé au quotidien. C'était un projet un peu fou comme tous les nouveaux paris.
Le Dépôt Légal, c'est l'histoire d'un lieu qui m'a bousculé et d'un nom qui a su s'imposer comme une évidence. Genius loci... Je voulais créer un « L'Éclair de Génie Café ., mais dès que j'ai franchi la porte, le lieu ne collait pas à mon idée, je n'arrivais pas à me projeter.
Et sur la façade, il y avait cette enseigne « Dépôt Légal . qui me faisait de l'oeil et ce bâtiment classé qui appartient à l'INHA (Institut National d'Histoire de l'Art . C'est ici que transitaient les livres pour que le "dépôt légal*" y soit apposé avant qu'ils ne soient transférés à la Bibliothèque nationale de France, installée juste en face.
Alors on est reparti à zéro et on a tout reconstruit à partir du nom et de l'esprit du lieu. Il nous tenait à coeur de mettre en valeur ce côté historique, qui fait la richesse du patrimoine culturel parisien.
Le pitch? Créer une institution située à deux pas du Palais Royal, ouverte du matin au soir, tous les jours, un peu comme une brasserie parisienne. Du nom, j'ai voulu faire une marque et à partir du design, on a revisité le projet. On est passé de l'idée d'origine - une cantine un peu bobo-cool -à un espace plus chic. Et enfin dernier challenge, je me suis demandé ce que je pouvais faire avec une cuisine où on ne peut pas vraiment cuisiner!
Mes projets, je les imagine toujours comme un architecte ou un designer, de la marque jusqu'à ce qu'il y a dans l'assiette. L'histoire a commencé au cours de l'été 2016 et on a accueilli les premiers clients au printemps suivant. Le Dépôt Légal, c'est aussi une volonté de ma part de sortir de mon image très « sucrée ». Mais je crois que j'aurais beau ouvrir cent restaurants, l'étiquette de pâtissier me collera toujours à la peau! Je me reconnais plus dans cette cuisine version snacking, dans l'air du temps et l'instantanéité, dont chaque produit est soigneusement source et facile à consommer. Un lieu de vie. que l'on peut imaginer dans tout Paris mais aussi dans une gare, un aéroport...
Christophe Adam
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christophe Adam